Skip to content

Accueil > arts visuels > PAG : Projets Artistiques Globalisés > PAG 2017/2018 > PAG " Maison et mosaïque " > 01 - La salle de bain

01 - La salle de bain

dimanche 26 novembre 2017, par Gillis Stephanie

Vendredi 24 novembre, classe des CM1/CM2 de Sylvain Meunier, école élémentaire Faubourg de Lion, Romilly sur Seine

Intervention de Marianne Barbeau, mosaïste

 

Présentation du projet par les élèves

Avec Marianne on va faire une mosaïque avec des tesselles (des bouts de carrelage cassés) qui seront collés mais on en sait pas encore comment. La mosaïque va représenter des monstres que l’on va mettre dans une baignoire. Avant ? on va remplir la baignoire avec du polystyrène et on va aussi utiliser du grillage.

 

Petite histoire de l’hygiène racontée par le maitre et les élèves

C’est important l’hygiène, on doit se laver les mains car sinon on peut se donner des bactéries.

Avant il y avait une forme de piscine géante ou les gens allaient. C’était les thermes, chez les romains.

Au Moyen-Age les gens ne vont plus aux thermes. Ils trouvent que c’est important de se laver, ils se lavent chez eux. Ils se baignent aussi dans les rivières, dans l’eau des plages, dans les puits, les fontaines. Par contre en ville, ils jetaient leurs déchets dans les rues. L’hygiène de la ville n’était pas développée. Ils avaient 2 paires de chaussures : des bottes pour aller dans la rue, une autre paire pour la maison. Les gens portaient aussi des grands chapeaux pour se protéger !

C’était aussi l’époque des grandes maladies (la peste…) et c’est à ce moment-là que les gens ont commencé à avoir peur de l’eau. A partir du Moyen-Age les femmes se douchent à part des hommes.

A la Renaissance, les gens se lavent peu, ils se mettent du parfum pour sentir bon. Les gens utilisent des seaux, ou pas…

 

  

Atelier 1 : Casser du carrelage

Les élèves, marteaux en main, après avoir mis leurs lunettes de protection, prennent un grand plaisir à casser les carreaux de carrelage et autres objets de récupération. Ils trient, par couleur, les différents morceaux et les placent dans des bacs. Les tesselles obtenues serviront ensuite à leurs créations.

« Je me suis défoulé en cassant le carrelage !!! »

 

Atelier 2 : Dessin des monstres

Chaque élève, au crayon de papier, dessine le monstre qui habitera ensuite dans la baignoire. La mise en couleur est effectuée avec des crayons de couleur. En amont, Marianne et le maitre ont projeté différentes images pour « nourrir » l’imaginaire des élèves (monstres représentés pas différentes techniques, microbes).

Marianne : Il va falloir mettre tous vos monstres dans la baignoire. On va essayer de faire en sorte que les monstres sortent de la baignoire. Vous allez devoir vous concentrer sur la partie haute de votre monstre car c’est ce que l’on va voir.

De plus vous êtes nombreux pour mettre tous les monstres dans la baignoire. Donc, par groupe, vous dessinezun monstre commun en utilisant les différentes parties des monstres de chacun.

Dans chaque groupe, les élèves échangent et choisissent de reprendre des éléments de chaque monstre : une tête, des pattes, un corps, des cheveux… pour en dessiner un nouveau.

Pour vos dessins, pensez à regarder le matériel, cela peut vous inspirez.

 

Atelier 3 : La baignoire

Les différents morceaux de polystyrène sont cassés et agencés dans la baignoire.

 

Atelier 4 : Les objets recyclés

Les différents objets apportés par les élèves sont désossés, puis triés par couleur. Ils seront ensuite cassés et utilisés pour la réalisation des monstres.

 

 

La séance prochaine, les volumes des monstres seront sculptés avec du polystyrène et du grillage.

 

 

Portfolio