Skip to content

Accueil > arts visuels > PAG : Projets Artistiques Globalisés > PAG 2017/2018 > PAG " Explorer la terre : du processus de création jusqu’à l’oeuvre (...) > 02 - Bol et vase ...

02 - Bol et vase ...

mardi 19 décembre 2017, par Gillis Stephanie

Mardi 19 décembre 2017, classe des CM2 de Georges Attali, école élémentaire de Charny le Bachot

Intervention de Noémie Carvalho, artiste céramiste

 

Noémie : Est-ce que vous savez pourquoi je suis là aujourd’hui ?

  • Tu es là pour nous faire travailler la terre.

La terre on appelle cela aussi la céramique. La céramique c’est tout ce qui est terre cuite. Tout ce que vous allez faire je vais le faire cuire dans le four de mon atelier. Il cuit à 1280°C.

Où trouve-t-on de la céramique ? Est-ce que la poterie vous connaissez ? La poterie c’est de la céramique. Tout ce qui est pot, vase. Tout ce qui est utilitaire. La poterie c’est ce que l’on fait à la main.

  • Comme le modelage.

En céramique il y a la poterie, la céramique architecturale, la céramique décorative. Où peut-on trouver de la céramique ? Par exemple vous avez de la céramique dans la salle de bain.

  • Le lavabo

Oui tout à fait. On peut aussi en trouver pour décorer vos salles de bain.

  • Les murs
  • Les espèces de carreaux
  • C’est de la faïence

Oui la faïence c’est une sorte de terre. Il y a 3 terres : la faïence, le grès et la porcelaine.

Il y a en aussi pour construire les maisons.

  • Les tuiles
  • La brique

On peut aussi faire de la sculpture, comme vous avez vu au musée Camille Claudel. Où trouve-t-on cette terre ?

  • Dans le sol

Moi celle que j’utilise c’est une grosse machine qui creuse. Elle ne prend pas la terre qui est en surface parce qu’il y a de l’herbe, mais un peu plus profond. On nettoie la terre. Ensuite j’achète cette terre et c’est celle que vous voyez devant vous.

  • C’est de la vraie terre.
  • Quand il y a de l’eau on peut mieux la manipuler.

Exactement l’eau c’est ce qui rend la terre plastique.

 

Aujourd’hui nous allons faire deux choses, je vais vous apprendre deux techniques : le bol et le vase.

 

Le bol

Chaque élève reçoit un morceau de terre pour faire un bol.

Vous devez transformer ce morceau de terre en boule. Pour cela vous tapez sur tous les coins et sur les arrêtes.

Puis chacun lève son pouce droit et la boule dans l’autre main. Ensuite chaque élève perce sa boule de manière à ce qu’elle tienne au bout du pouce.

A l’aide de votre main on fait le canard. Je mets le pouce dans le trou et je vais pincer le tour de la boule. Tous les doigts pincent. Attention, vous devez bien garder la boule dans vos mains car sinon le bol va se transformer en assiette.

Tout le monde parle du fait que la terre craquelle. Pourquoi ?

  • Parce qu’on appuie trop fort.

Elle craque parce qu’elle n’a plus assez d’eau. Nos mains absorbent l’eau de la terre.

 

Le vase

Là c’était la technique du bol pincé. Avec un nouveau morceau de terre vous allez refaire la même chose.

Maintenant on va travailler la technique des colombins ou des boudins. Attention le colombin ne doit pas être trop fin. C’est entre le verre de terre et la saucisse et votre colombin doit toujours être de la même épaisseur. Plus vous le ferez fin et plus votre vase sera fin et ne tiendra pas très bien. Pour avoir la même épaisseur partout, bougez votre main tout le long du colombin.

 

Comment on colle ?

  • On met le boudin autour du bol sur le dessus.
  • On colle en mettant un peu dessus et on utilise les mains.
  • On mesure avec le bol de quelle taille on doit faire le boudin.

La colle est sur la table. C’est de la terre liquide. Cela s’appelle de la barbotine : terre et eau. A chaque fois que vous voulez coller il faut utiliser la barbotine sinon ça ne tiendra pas !! Avant, à l’aide de la mirette, vous devez faire des traits sur chaque élément à coller. Vous déposez la barbotine sur un seul élément et vous collez le boudin. S’il n’est pas assez grand vous en rajoutez un et vous le collez. Mais on n’allonge pas le colombin.

Le vase doit être aussi haut que votre main.

Dernière étape : on lisse la terre en faisant disparaitre les boudins. Pour cela vous prenez un peu de terre et vous la faites descendre. Attention n’appuyez pas fort.

 

Lolan souhaite faire un vase avec une forme particulière. Noémie explique à la classe en dessinant au tableau. Il faut poser le boudin vers l’extérieur et non vers l’intérieur pour permettre d’ouvrir en lissant.

 

Pour terminer vous utiliserez l’estèque pour bien lisser la terre.

 

La décoration

A l’aide des outils et des tampons vous allez décorer vos productions. Avant, sur un petit bout de terre, vous allez tester les différents objets.

 

 Des commentaires d’élèves

  • Ah, c’est froid !
  • C’est bien parce que c’est notre propre bol.
  • Parfois on l’achète mais là on le fait.
  • C’est trop bien je ne sais pas dire pourquoi mais c’est trop bien.
  • La première fois on a fait de la terre au musée.
  • A l’école on fera un musée avec les productions.

 

Portfolio