Skip to content

Accueil > arts visuels > PAG : Projets Artistiques Globalisés > PAG 2016/2017 > PAG "L’utilisation des techniques d’impression dans une démarche (...) > 04 - L’homme oiseau

04 - L’homme oiseau

vendredi 3 février 2017, par Gillis Stephanie

Vendredi 3 février 2017, classe des CM1/CM2 de Laure Bounoua, école élémentaire de Brévonnes

Intervention de Yuna Moret, artiste plasticienne

Les hommes oiseaux

Lors des séances précédentes avec Yuna, les élèves ont dessiné leur masque puis ils les ont réalisés avec du papier mâché. En parallèle, l’enseignante a travaillé sur la thématique des émotions.

 

Carte à gratter

Les élèves recouvrent une feuille de canson avec des pastels gras en choisissant les couleurs, de manière abstraite (qui ne ressemble pas à quelque chose de connu), on ne doit plus voir de blanc. Puis, au pinceau, ils étirent de l’encre de chine noire pour recouvrir toute la surface. Sous la couche noire, il y a la couche de craie grasse multicolore…

Aujourd’hui c’est le temps du grattage des feuilles.

Les élèves expérimentent différentes façon de gratter : des traits fins, d’autres plus épais, des formes géométriques à l’intérieur de la plume, la surface entière est grattée…

La carte à gratter sera ensuite découpée et servira de support à la création des volumes pour les masques.

 

 

Répertoire des mélanges de couleurs

Les élèves connaissent les mélanges mais vont plus loin dans la recherche, notamment autour des nuances. Ils comparent leur palette : « Regarde, mon bleu n’est pas pareil ! » « Comment tu as fait ce violet ? » « Oh j’adore ! » « On a trouvé une nouvelle couleur verte ». Ils prennent le temps d’observer et d’échanger tout au long de leurs recherches.

Yuna : Qu’est-ce qui se passe quand je mets du blanc dans une couleur ?

Un élève : Ça l’éclaircie !

Yuna : On le note. Quand je mets du blanc dans une couleur elle devient plus claire.

 

 

Peindre les masques

A partir du répertoire des mélanges et du dessin de départ, les élèves peignent leur masque.

Un élève : J’ai décidé de changer parce que pour le bec je trouve que trop de couleur ce n’est pas beau.

Un élève : Mon dessin de départ n’avait pas trop de couleur, ça faisait malheureux. J’ai décidé de changer pour qu’il soit plus joyeux !

 

 

Le monotype

Yuna : On dépose sur la plaque du jaune, du rouge et on rajoute quelques gouttes d’eau. Puis, avec le rouleau, on étale les couleurs. Est-ce que vous entendez le bruit ?

Les élèves : Oui, ça crépite.

Yuna : Ensuite, avec un coton-tige vous dessinez des plumes. il faut enlever la matière en faisant attention de bien tout retirer. Ensuite on pose la feuille de papier en faisant attention à ne pas déraper… puis on appui avec la paume de la main.

Les élèves : Ouah !! C’est trop beau !!

Yuna : On continue. Vous posez une autre feuille sur la plaque et cette fois vous dessinez au crayon de papier des feuilles en prenant soin de bien appuyer. Puis vous retirez.

Un élève : En fait, c’est l’inverse. Au début on a enlevé la couleur et maintenant on la remet.

 

 

Remarques d’élèves

« Le projet est bien parce qu’il faut utiliser la peinture, on s’exprime librement et ça nous permet de montrer ce que l’on ressent, de quoi on est capable. »

« Je trouve ça intéressant parce que l’on peut exprimer ce que l’on ressent : la tristesse, la peur, la joie. »

« C’est bien, on peut réfléchir à notre projet. Moi c’est l’oiseau en colère, je le montre avec la couleur rouge. »

« J’aime bien, j’en fait chez moi de la peinture mais là c’est de partager avec nos camarades de classe. Les idées des autres copains m’inspirent des choses. »

« Je vais prendre un peu de leurs idées (les copains) et un peu des miennes et je faire quelque chose de nouveau. »

« On s’amuse et on apprend des choses que les autres camarades font. »

« A la maison on va faire des dessins sur une feuille et à l’école on a fait un masque. »

« C’est bien, on peut libérer ce que l’on ressent à travers les dessins, les arts. »

« L’art c’est bien à l’école car on peut exprimer nos idées. »

« Les arts martiaux c’est de la bataille là l’art c’est de la peinture, des tableaux, c’est une manière de parler pour montrer ce que l’on a sur le cœur. »

Yuna : Dans l’architecture on a aussi le mot art. L’art c’est une manière de s’exprimer en créant. Quand vous avez fait votre masque, vous avez créé quelque chose d’unique, qui vous appartient. Dès que l’on crée on est dans le domaine des arts. L’art c’est très ouvert. On peut être artiste musicien, artiste des arts martiaux…

 

Un grand merci aux mamies !!!

Portfolio

MASQUE01 MASQUE02 MASQUE03 MASQUE04 MASQUE05 MASQUE06 MASQUE07 MASQUE08 MASQUE09 MASQUE10 MASQUE11 MASQUE12 MASQUE13 MASQUE14 MASQUE15 MASQUE16 MASQUE17 MASQUE18 MASQUE19 MASQUE20 MASQUE21 MASQUE22 MASQUE23 MASQUE24 MASQUE25 MASQUE26 MASQUE27 MASQUE28 MASQUE29 MASQUE30 MASQUE31 MASQUE32 MASQUE33 MASQUE34 MASQUE35 MASQUE36 MASQUE37 MASQUE38 MASQUE39 MASQUE40 MASQUE41 MASQUE42 MASQUE43 MASQUE44 MASQUE45 MASQUE46 MASQUE47 MASQUE48 MASQUE49 MASQUE50 MASQUE51 MASQUE52 MASQUE53 MASQUE54 MASQUE55 MASQUE56 MASQUE57 MASQUE58 MASQUE59 MASQUE60 MASQUE61 MASQUE62 MASQUE63 MASQUE64 MASQUE65 MASQUE66