Skip to content

Accueil > arts visuels > Comptes-rendus de projets de classe > Un musée à l’école > 06 - Visite dans l’atelier de l’artiste

06 - Visite dans l’atelier de l’artiste

jeudi 30 mars 2017, par Gillis Stephanie

Mercredi 29 mars 2017, PS/MS de Mme Cintract et MS/GS de Mme Braux, école maternelle de Saint Phal

Aujourd’hui les élèves ont pris le bus pour venir visiter l’atelier d’Aliénor Welschbillig, artiste avec qui ils travaillent à l’école.

 

Sculpture 1

 

Aliénor : « C’est quoi ? »

PS/MS :

  • Je sais pas.
  • Un ballon
  • C’est de l’herbe toute dure.
  • C’est du bois.
  • Le bois c’est pas vert, le bois c’est marron.
  • Mais il y a aussi du marron.
  • Il est vert et il se transforme en bois.
  • C’est pas le même vert partout. Il y a du vert clair et du vert foncé.

MS/GS :

  • De l’herbe parce que c’est tout vert.
  • Il y a un ballon blanc.
  • Le ballon c’est pour dire qu’il y a quelqu’un qui joue au foot.
  • C’est fait avec de la peinture, du carton.
  • On voit des piques.
  • C’est pas doux.
  • La maitresse : Est-ce que l’on a envie d’aller jouer dedans ?
  • Non, c’est pas vraiment vrai.
  • En plus ça doit piquer et faire des trous dans les chaussures.
  • Si on s’assoit dessus ça va piquer les fesses.
  • C’est pas pratique pour aller jouer dans le jardin.

 

Aliénor : « Qu’est-ce que vous en pensez ? »

PS/MS

  • Ça m’a fait peur parce que c’est pas normal, c’est pas beau.
  • Moi j’ai pas envie d’aller m’asseoir dans l’herbe parce que ça pique.
  • Ça me fait penser à un cactus.

MS/GS

  • Moi j’aime bien le ballon.
  • Moi j’aime bien la lueur qui passe dans le ballon. (Une lucarne laisse passer un filet de lumière)
  • Moi ça me fait penser à un champ d’herbe.
  • Les brins d’herbe sont grands. (par rapport à la pelouse)

 

Aliénor explique sa démarche aux élèves…

« Cette œuvre est une sculpture. Je l’ai construite avec des bois que j’ai récupéré (vieilles étagères, vieilles planches…) puis cassé et collé entre eux sur un support. Ils étaient marron je les ai peints avec des grands pinceaux et un pistolet à peinture. J’ai réalisé cette sculpture pour une exposition qui s’appelait Les enfants iront jouer dans le jardin. Je voulais créer un jeu entre quelque chose d’attirant, le jardin, mais aussi de dangereux, les piquants. J’ai appelé cette œuvre Hypnotic garden ou Jardin hypnotique. Hypnotique c’est quand on est hypnotisé, absorbé par quelque chose, ici par la masse de bois. On est à la fois attiré et repoussé parce que ça pique. On a envie d’aller chercher le ballon et en même temps c’est un peu dangereux d’aller le récupérer. Les brins d’herbe sont plus grands parce que j’ai eu envie d’explorer le détail en le grossissant. Pour le ballon je l’ai choisi car j’aimais bien sa matière. »

 

Sculpture 2

 

 MS/GS

  • C’est du bois peint en noir.
  • Là c’est du fer.

 

Aliénor explique sa démarche aux élèves…

« Mon travail c’est plutôt autour de la sculpture. Je travaille le bois, le métal, le plâtre. Ici j’ai travaillé deux matériaux : le métal et le bois peint en noir. Je voulais donner l’impression que quelque chose jaillissait, sortait du mur. J’ai appelé cette œuvre Fêlure. J’aime bien travailler avec le mur, avec un entre-deux qui donne l’impression que le mur est traversé. »

 

Sculpture 3

 

PS/MS

  • Ça fait penser à de la paille.

 

Aliénor explique sa démarche aux élèves…

« Ça, c’est la première sculpture que j’ai faite quand j’ai commencé à travailler le bois. Je voulais travailler sur une gerbe. Quand j’ai fait cette sculpture j’ai pensé à Bernard Palissy, un artiste céramiste qui essayait de faire des émaux. Pour la cuisson, il avait besoin d’une haute température et pour trouver la bonne, il a brûlé ses meubles. »

 

Sculpture 4

 

PS/MS

  • C’est des branches noires.
  • Elle s’est ouverte, ça a été coupé.
  • C’est du bois.

 

MS/GS

  • Il y a du fer en dessous.
  • C’est du bois.
  • Non c’est du carton.
  • Ça fait penser à un arbre.

 

Aliénor explique sa démarche aux élèves…

« Non, c’est du papier. Je commence par découper de grandes feuilles dans des rouleaux de papier kraft et ensuite je fabrique de grandes baguettes en serrant très très fort. Je vais vous montrer comment j’ai fait (voir photos). Ensuite, j’ai peint toutes les baguettes et je les ai collées pour réaliser une grande colonne. Puis j’ai coupé pour que l’on voit l’intérieur, pour faire une tranche. Le point de départ était un travail sur la musique, les pleins et les vides. Je suis partie d’une partition avec des rythmes différents. »

 

Sculpture 5

 

MS/GS

  • C’est fait avec du bois et des clous et des agrafes.
  • Ça fait du doré (plutôt argenté).
  • Il y a un crochet.

 

Aliénor explique sa démarche aux élèves…

« Là j’étais énervée quand j’ai fait cette sculpture. La surface est accidentée. J’ai utilisé l’agrafeuse murale pour me défouler. J’avais envie de remplir un espace en explorant le fait que l’accumulation de clous réduit l’espace. »

 

Portfolio