Skip to content

Accueil > arts visuels > PAG : Projets Artistiques Globalisés > PAG 2017/2018 > PAG " Explorer la terre : du processus de création jusqu’à l’oeuvre (...) > 08 - La botte rouge

08 - La botte rouge

vendredi 16 mars 2018, par Gillis Stephanie

Jeudi 15 mars 2018, classe des GS/CP de Magalie Cassar, école primaire de Pouans les Vallées

Intervention de Noémie Carvalho, artiste céramiste

 

Noémie présente aux élèves les productions de la dernière séance : des bottes, des tasses et des bols.

  • La tasse a une petite queue et le bol n’a pas de petite queue.
  • Ça a séché.
  • Elles sont pas toutes de la même couleur.
  • C’est pas la même couleur que la terre de la dernière fois.
  • La terre était noire.

Noémie : Oui c’est parce que je l’ai mis dans le four. Le rouge de la botte est rouge mais celui du bol est rouge foncé parce que le bol je l’ai cuit deux fois. Votre tasse, si je ne la cuis pas dans le four, vous ne pourrez pas boire dedans. Avec la cuisson la terre change de couleur.

 

Une histoire illustrée

La classe travaille à partir de La chaise bleue, album de Claude Boujon. L’histoire a été réécrite : La botte rouge et sera illustrée avec les productions réalisées avec Noémie.

Aujourd’hui les élèves vont modeler les animaux de l’histoire. Noémie répertorie avec eux les différentes postures des animaux. Chaque élève choisi le sien.

Tout commence par un bol… pour créer des canards, des gorilles et des girafes. En fin de séance des igloos seront également modelés.

 

Petites questions d’élèves

C’est quoi la barbotine ?

  • C’est de la colle.
  • C’est de la terre très très très mouillée.
  • Ça peut aussi être de la peinture.

Est-ce que les bols c’est en fer ou en verre ?

  • C’est de la terre.

Noémie : La couche qui brille sur les bols, c’est de l’émail et l’émail c’est du verre. Cela permet de boire dans les bols et de nettoyer le bol. En plus l’émail rend le contact de la bouche agréable sur le bol, c’est tout doux.

 

 

Remarques d’élèves

  • J’ai aimé faire l’igloo.
  • C’était difficile pour que le gorille tienne sur ses pattes.
  • Moi je voulais mettre la tête droite mais elle est tombée et elle voulait pas se remettre. Du coup la girafe descendra le toboggan la tête la première.
  • On a oublié de mettre la queue sur la girafe. C’est pas grave on aura une girafe sans queue.
  • On a mis des béquilles pour que des parties tiennent.
  • La terre est lourde et des fois ça tombe.
  • Le canard c’était plus facile sauf les pattes !

 

Portfolio

Documents joints