Skip to content

Accueil > arts visuels > Comptes-rendus de projets de classe > L’arbre > Dans la forêt des contes...

Dans la forêt des contes...

lundi 4 juin 2018, par Gillis Stephanie

Semaine du 16 au 20 avril, 6 classes de PS-MS, MS-GS, CP-CE1, CE1-CE2, CE2-CM1 et CM1-CM2, école primaire du Faubourg de Lion, Romilly-sur-Seine

 

Thème : les contes

 

Constitutions des groupes

Les élèves des différentes classes ont été mélangés en 4 groupes de « petits » et 4 groupes de « grands ». Les groupes de « petits » comprenaient des PS, MS, GS et CP et les groupes de « grands » mélangeaient des CE1, CE2, CM1 et CM2. Il y avait entre 16 et 18 enfants par groupe.

Chaque groupe était encadré par deux adultes, un enseignant et une personne supplémentaire.

 

Travail préparatoire

Chaque classe avait travaillé à divers niveaux sur un ou plusieurs contes.

 

Objectif 

Créer un monde de conte de fées miniature où l’on « rétrécit » lorsqu’on franchit des « portes magiques » aux entrées de ce monde.

 

Groupes des « petits » : les arbres et le décor

Des contes ont été lus à nouveau et on a demandé aux enfants où se passaient les histoires. Il est ressorti des mots comme forêt.

Tous les groupes ont préparé les « sols » en déchirant des papiers et en les collant sur des plaques de carton rigide pour faire le sol de la forêt.

Deux groupes ont ensuite préparé des arbres de tailles différentes pour donner l’impression de rétrécir. Plusieurs essences d’arbres ont été créés du sapin en guirlande, aux pommiers (cotillons teints en vert collés sur des assiettes). Les enfants ont emboité les pieds des arbres réalisés en bouteilles plastiques dans des assiettes ou autres pour créer du volume.

Un autre groupe s’est chargé du château préalablement dessiné et réalisé également grâce à des boites recouvertes de papier rose, des tours en rouleaux de papier. Ce même groupe a réalisé quatre « chemins » qui traversaient le paysage : un chemin en cailloux, un autre en sable, un en paillette et le dernier peint en doré.

Le dernier groupe a construit une grotte en fil de fer et papier mâché, des cours d’eau et des ponts pour les traverser.

 

Groupes des « grands » : les personnages

Deux groupes ont construit des personnages beaucoup plus grands que les autres et qui n’ont pu passer par les portes magiques : un loup, un ogre, une fée et une sorcière. Leur tête était en papier mâché et fil de fer sculpté par les enfants sur un corps en fer à béton posé sur un morceau de chevron. Les têtes ont été peintes et les éléments du visage (yeux, nez, bouche) ont été choisis et collés.

Des dessins préparatoires ont été réalisés et les enfants ont remarqués qu’ils avaient faits beaucoup (trop) de détails sur leurs dessins qu’ils n’ont pu réaliser sur les grands personnages.

Deux portes ont été réalisées par ces groupes, l’une en paille et l’autre en briques avec pour contrainte d’y faire passer une feuille A4 debout.

L’un des groupes a réalisé de petites sorcières et de petites fées qui étaient en suspension au-dessus du paysage. Ces personnages avaient une tête en boule de polystyrène planté dans un corps en baguette de bois. Les élèves ont découpé et cousu du tissu pour en faire leurs costumes.

Les deux autres groupes ont réalisé les personnages moyens et petits. Un inventaire des personnages des contes a été établi pour être réalisés. Certains étaient réalisés en emboitant deux cartons entre eux. Des personnages ont été fait en enroulant des papiers. Des nains ont été réalisés avec un corps en bouchon de liège et des cure-dents plantés dans des bouchons de plastique.

L’un de ces groupes a réalisé le roi et la reine de ce royaume à partir de vraies poupées dont les cheveux ont été remplacé par des guirlandes de papier pliés par les enfants et des cartes à jouer. L’autre groupe a réalisé une maison en pain d’épice avec du carton sur lequel ont été collés de vrais bonbons et des biscuits pour faire le toit.

Ces groupes ont réalisé une porte en bois et une porte en pierre (aidés d’adultes pour réaliser des joints) dans une technique de mosaïque.

 

Mise en valeur

Tous les éléments ont été réunis par les enseignants le vendredi 20 avril après-midi. Les parents ont été invités à venir ainsi que les différentes classes. Les enfants ont été très surpris de voir la finalité de l’œuvre collective car ils n’avaient connaissance que de ce qu’ils avaient réalisé dans la semaine.

L’œuvre collective (environ 4 m²) a ensuite été déplacée à la Maison de l’Enfance pour la semaine du 22 au 29 mai.

 

 

Portfolio