Skip to content

Accueil > langues vivantes étrangères > 23 . ELCO / EILE - langues et cultures d’origine/ langues étrangères (...) > ELVE / ELCO : quid ?

ELVE / ELCO : quid ?

vendredi 30 août 2019, par cpdelv10@ac-reims.fr

 Qu’est-ce que l’ELCO/EILE ?

Les enseignements de langue et culture d’origine (ELCO) sont des activités d’enseignement organisées sous l’autorité du ministre de l’éducation nationale dans des écoles, collèges ou lycées professionnels, selon les accords bilatéraux entre la France et les pays d’origine (1972 pour la Turquie, 1973 pour l’Espagne et l’Italie, 1977 pour le Portugal, 1978 pour la Serbie, 1984 pour l’Algérie, 1987 pour la Tunisie, 1991 pour le Maroc et 1995 pour la Croatie).

En cette rentrée 2019, dans le département de l’Aube , les pays concernés sont l’Italie, le Maroc, le Portugal et la Turquie.

Dans le cadre de l’application des mesures présentées dans la note de service ministérielle du 7.07.2016, les ELCO évoluent vers des enseignements internationaux de langues étrangères (EILE) pour les cours de portugais, d’arabe portés par la Tunisie et une partie des cours d’arabe portés par le Maroc.

Chaque année en février-mars, l’analyse d’une enquête nationale auprès des parents établit le projet des cours à organiser pour l’année scolaire suivante. Ce projet est transmis par l ’IA-DASEN du département au ministre de l’éducation nationale qui décide avec le pays d’origine concerné de la mise en place effective des cours.

Ces cours sont organisés sous réserve de la présence d’un enseignant nommé et rétribué par le pays d’origine, agréé par le ministre de l’éducation nationale, d’un effectif minimum d’élèves et de la mise à disposition par le Maire de locaux scolaires.

Au niveau départemental le contrôle et la régulation sont assurés par M Sbarberi , IEN LV , Mme Battelier , coordonnatrice des ELCO-EILE, sous l’autorité de monsieur Bablon , inspecteur d’académie, directeur des services départementaux de l’Éducation Nationale.

 

————————————————

Fonctionnement des cours

 

Les cours optionnels sont proposés sur le temps périscolaire : après la classe en fin d’après-midi, le mercredi matin ou après-midi si le maire accepte . Ils peuvent accueillir des enfants de plusieurs écoles.

Objectifs d’apprentissage

Le niveau A1 du référentiel européen des langues est visé à la fin du cycle 2 (CE2) et le niveau A1 dans toutes les activités langagières et le niveau A2 dans plusieurs autres activités langagières en fin de cycle 3 (6ème).

------------

Un parcours d’apprentissage d’une langue étrangère – ou langue d’origine

Dès le CE1, un enfant peut bénéficier d’un Enseignement de Langue et Culture d’Origine (ELCO) ou d’EILE (Enseignements Internationaux des Langue Etrangères). Son contenu est garanti par un programme mis en place sur la base d’accords bilatéraux entre la France et les pays concernés.

L’enseignement des langues vivantes est un enjeu de plus en plus important pour la poursuite d’études et l’insertion professionnelle. Les cours d’ELCO/EILE s’inscrivent dans cette dynamique.
Cet enseignement est gratuit et assuré par des professeurs qualifiés, nommés par les ambassades et habilités par l’éducation nationale. Les enseignements dispensés font l’objet d’une évaluation continue par l’Éducation Nationale en lien avec les Consulats concernés.

L’ELCO/EILE est ouvert à toutes les familles qui en font la demande pour leur enfant au plus tard en mai de l’année précédente ( sauf déménagement/ emménagement à la rentrée scoailaire) et ce quelle que soit l’origine.

Ayant vocation à s’inscrire dans le cadre périscolaire, l’ELCO/EILE participe à l’articulation du temps de l’enfant Ainsi, apprendre une langue étrangère dans le département de l’Aube constitue une offre éducative de qualité qui s’ajoute aux activités périscolaires.

-------

La responsabilité du directeur et de l’enseignant ELCO/EILE

L’article 2 modifié par le décret 2002-1164 du 13 septembre 2002 dispose que le directeur « prend toute disposition utile pour que l’école assure sa fonction de service public. A cette fin, il organise l’accueil et la surveillance des élèves et le dialogue avec leurs familles. »

L’article D.321-12 du code de l’éducation précise que « Le service de surveillance à l’accueil et à la sortie des classes, ainsi que pendant les récréations, est réparti entre les maîtres en conseil des maîtres de l’école. »

Le directeur d’école doit donc veiller à ce que les élèves soient toujours et partout sous la surveillance d’un adulte. Un roulement doit être organisé, de telle sorte qu’il n’est pas exigible que le directeur surveille lui-même les élèves s’il a organisé la surveillance selon d’autres modalités.

Par conséquent, le directeur de l’école doit s’assurer que l’enseignant mis à disposition a pris connaissance de la réglementation en matière de surveillance des élèves. Il doit organiser la surveillance de telle sorte que les élèves ne soient pas exposés à des dommages et n’en causent pas à autrui.

Toutefois, la responsabilité concerne les enseignants de l’école et l’enseignant mis à disposition. Ce dernier est responsable de la surveillance des élèves durant son temps de service et ce jusqu’à ce qu’un autre surveillant prenne le relais. Les séquences à risques du temps scolaire - entrées et sorties, récréations, interclasses, mouvements d’élèves à l’intérieur ou à l’extérieur de l’établissement doivent faire l’objet d’une vigilance particulière.

Voir en PJ le guide du directeur

 

-------

 La fiche 6 , ci jointe est expliquée et signée chaque rentrée par les enseignants ELCO ainsi que la charte de la Laicité .

Pour plus de renseignements, contacter , Sophie Battelier ( cpdelv10@ac-reims.fr

 

 

Documents joints