Skip to content

Accueil > arts visuels > PAG : Projets Artistiques Globalisés > PAG 2017/2018 > PAG " Renoir : entre peinture et cinéma " > Image animée et peinture à l’huile

Image animée et peinture à l’huile

mardi 20 mars 2018, par Gillis Stephanie

Mardi 20 mars 2018, classe des CM1 de Christelle Schweizer, école élémentaire Georges Leclerc, Bar sur Seine

Intervention d’Anne Moret, artiste plasticienne

 

Atelier film ipad

Anne : Souvent on ne comprend pas car :

  • ça bouge beaucoup : donc faire bien attention au cadre
  • les films sont trop courts
  • il faut décomposer le mouvement donc faire des plus petits mouvements.

Aujourd’hui vous n’allez pas travailler avec la pâte à modeler mais avec du papier déchiré.

 

 

Atelier Fusain

Anne présente une photo aux élèves :

  • Un ciel un peu gris, du gris clair.
  • Il y a du blanc et du noir.
  • Des nuages blancs mais avec du gris.
  • Ce n’est pas le même gris que le fond du ciel : plus clair sur les nuages et plus foncé sur le fond.
  • C’est du fusain ?

Anne : Non c’est de la photo. Si je plisse les yeux qu’est-ce que je vois ?

  • Il pleut.
  • C’est blanc et noir.

Anne : Oui, on ne voit plus que deux couleurs. La différence entre le blanc et le noir est appelé un contraste. Un contraste qui est très fort c’est une couleur très foncée avec une couleur très claire. Par exemple : bleu clair/ bleu foncé ; noir/ blanc. Entre le blanc et le noir j’ai plusieurs gris comme dans les dégradés.

Anne : Aujourd’hui on va utiliser du fusain.

  • C’est comme de la craie mais en charbon.
  • C’est du charbon grillé.

Anne : C’est du bois brûlé, sous forme de crayon noir. Vous allez travailler sur le contraste c’est-à-dire un maximum de noir et de blanc avec des nuances de gris.

  • On peut utiliser le mouchoir en frottant.

Anne : Oui et ça s’appelle estomper. Avec le charbon on ne va pas diluer la couleur car on ne peut pas ajouter d’eau mais on va enlever de la matière et ce sera alors plus clair.

  • Oui mais on va en mettre partout avec le chiffon.

Anne : Comment on peut faire ? Vous allez travailler seulement sur la partie ou il y a du fusain. Comment on fait pour avoir du blanc ?

  • D’abord tu mets le fusain et après tu effaces.
  • Oui mais ça va être encore gris.
  • On laisse le blanc de la feuille.

Anne : Oui tout à fait, on laisse le blanc de la feuille car le fusain marque beaucoup.

Anne : Vous allez avoir de la gomme mie de pain. Elle « mange » le fusain mais de manière limitée, après utilisation du chiffon. Vous devez l’utiliser en tamponnant. Dans un premier temps vous allez effectuer des recherches puis vous dessinerez un ciel.

 

 

Atelier image animée : Avec de la peinture à l’huile

Rappel :

  • Le poste de travail : une table lumineuse, l’appareil photo et une batterie chargée, la télécommande pour prendre les photos, l’ordinateur pour les réglages.
  • Les réglages : on doit vérifier le cadre, la lumière.
  • L’impressionnisme : les peintres travaillent par petites touches et sur la lumière.

Anne : On va utiliser de la peinture à l’huile, des pinceaux et des couteaux pour étaler la peinture. Vous pouvez mélanger les couleurs. Pour commencer, un poste couleur chaude, un poste couleur froide.

  • Quand il y a beaucoup de peinture, la lumière est bloquée.
  • Moi j’étale la peinture, moi je fais des petites touches.

Anne : Attention, en animation on doit toujours continuer le mouvement commencé. Pour le stopper on le fait sortir du cadre.

Anne : On voit les poils du pinceau. Comment faire ?

  • On pourrait tamponner.
  • Quand on tamponne on dirait qu’il y a des flammes.

Anne : La peinture à la l’huile ça ne sèche pas. Qu’est-ce que cela me permet de faire ?

  • L’essuyer
  • On peut y toucher, la modifier.

Anne : Et avec le couteau ?

  • On tamponne.

Anne : Oui on fait une empreinte, on appuie le couteau sur la plaque et on l’enlève. Cherchez un autre geste.

  • On peut étaler.

Anne : Oui et qu’est-ce que l’on obtient ? On a d’autres matières, d’autres textures.

  • J’étale la peinture et j’appuie en même temps avec la pointe du couteau et en fait ça enlève de la peinture.

Anne : Avec le cure dent, qu’est-ce que l’on observe ?

  • Ce n’est pas pratique pour étaler.

Anne : On peut faire un trait, on peut faire un dessin sur le dessin. On s’en sert comme un stylo.

  • On voit la lumière apparaitre en-dessous.
  • Petit à petit ça se remplit de ronds.

 

 

Retour sur la séance

Ipad

  • On ne doit pas mettre sa main, même si on le sait c’est dur de ne pas le faire.

Anne : Souvent le photographe va trop vite…

Anne : Souvent on a une idée et on ne peut pas la faire ; il faut donc adapter son idée à la technique. On expérimente, on essaie de trouver des idées en manipulant des objets, la matière.

  • On a aussi du mal à se décider, c’est dur de travailler en groupe.
  • On a eu des difficultés avec la feuille, elle bougeait trop. On n’arrivait pas à la faire tenir.
  • Nous on n’arrivait pas à faire de fond.

Anne : Si la feuille ne tient pas à la verticale essayer de l’utiliser à l’horizontale.

 

Fusain

  • On peut utiliser la gomme pour effacer.
  • On a appris à estomper.
  • C’était compliqué de faire les nuages, ça n’a pas de forme.
  • Oui mais tu peux faire au hasard.

Anne : Oui, on peut aussi faire une masse noire au fusain. Un nuage ce n’est pas uni, on peut faire des différences de couleur à l’intérieur de la forme pour donner la sensation de lumière qui passe.

  

Image animée

  • On a découvert le couteau : c’est comme un outil sur le chantier (une truelle).
  • On peut étaler la peinture.
  • Avec la pointe du couteau, sur la peinture à l’huile que l’on a déjà mis, ça fait un trait blanc.
  • On enlève la matière.
  • Quand on étale au pinceau on voit les traces des poils.
  • On a aussi tamponné.
  • La peinture à l’huile ne sèche jamais, on peut repasser par-dessus.

Anne : Pour faire sécher la peinture il faut ajouter un produit dedans.

 

Portfolio