Skip to content

Accueil > livre et littérature > Dossiers pédagogiques > 02 - Le carnet de voyage

02 - Le carnet de voyage

jeudi 12 septembre 2013

Le carnet de voyage, un objet plastique et littéraire.

Pour garder le souvenir d’un voyage, on en fait un récit, on montre des photos, des images dessinées sur le vif, des collections d’objets glanées au fil de l’aventure… Tous ces éléments rassemblés dans un livre-objet constituent un carnet de voyage. 

Le carnet de voyage est un genre littéraire et plastique qui évoque un voyage réel ou imaginaire.

C’est un espace de mémoire matérialisé par un assemblage libre mais pensé de mots, d’images, de croquis, de collage ou encore de photographies.

Il est le témoin objectif des étapes concrètes d’un parcours culturel.

 

Intérêt pour les apprentissages

Les arts visuels et l’histoire des arts

La création du carnet de voyage investit une grande partie du programme en arts visuels :

→ Elle favorise la pratique du dessin personnel et amène progressivement l’élève à expérimenter et préciser les différentes fonctions du dessin.

→ L’observation des carnets d’auteurs va amener les enfants à observer d’autres écritures, à développer le plaisir d’exercer de nouveaux gestes graphiques.

→ Les autres techniques (collage, peinture, gravure, photographie) permettent une appropriation puis un réinvestissement des codes de représentation. Elles mènent vers une étude de l’image en observant mais aussi en manipulant.

Un travail sur les carnets de voyage permet de présenter « des œuvres de référence qui appartiennent au patrimoine ou à l’art contemporain […] en relation avec une époque, une aire géographique, […] une forme d’expression, […] une technique « (BO hors série n°3 du 19 juin 2008).

Voir l’historique du carnet de voyage : http://www.pointgmagazine.fr/Un-bref-historique-du-carnet-de.html

Les autres disciplines

Le carnet de voyage favorise l’interdisciplinarité.

Il mêle les arts visuels, le français, l’histoire, la géographie, les sciences… mais aussi l’étude des langues et leur civilisation.

La réalisation d’un carnet de voyage permet d’inscrire l’écriture dans un projet d’expression et de création. Un temps spécifique sera consacré à la lecture et à l’écrit, permettant de travailler les compétences du domaine de la maîtrise de la langue.

En LVE, un carnet de voyage constitue une formidable motivation pour les élèves. Ils se réapproprient le vocabulaire en le réinvestissant dans une production plastique, et lui donnent du sens. Les notions de civilisation étudiées sont réutilisées et ainsi mémorisées. Le lien culturel est facilité.

C’est un travail qui amène l’élève vers un certain nombre d’acquis et notamment « la découverte de la diversité culturelle des arts et des hommes » (BO n°32 du 28 août 2008).

Le carnet de voyage favorise la structuration du temps. Le travail à partir de cartes, de plans, de photos trouvera écho dans les activités de géographie du cycle 3 ou de découverte du monde du cycle 2.

 

Comment faire ?

L’enseignant montrera aux élèves différents carnets d’auteurs qui seront analysés, comparés. Une liste des techniques possibles sera dressée. Il ne s’agira pas de faire « à la manière de » mais de se rendre compte que les possibilités sont multiples et que d’autres façons de faire peuvent être inventées.

Ces références culturelles seront donc utilisées pour lancer les projets et donner des représentations aux élèves. Elles pourront aussi relancer l’activité au fil des séances en suggérant de nouveaux procédés.

De nombreuses références sont disponibles

dans le cd-rom « 50 activités autour des carnets de voyage » (SCEREN) : à emprunter à l’IA (avec la mallette arts et langue sur ce thème) ou au CDDP

dans le cd-rom « 20 projets en arts visuels pour l’école élémentaire » (SCEREN) : à emprunter au CDDP

sur les sites suivants : http://www.rendezvous-carnetdevoyage.com/ , http://antonianeyrins.com/ et http://carnetsdevoyage.blogs-de-voyage.fr/

 

Quelques techniques

Cette liste non exhaustive constitue une piste de travail. Elle devra être étayée d’exemples de carnets d’auteurs et surtout d’une pratique artistique qui laissera le temps aux élèves de tester les effets produits.

- Le dessin au crayon : pour s’initier au croquis, travailler sur les variation de gris, essayer de représenter la lumière.

- Le feutre : à utiliser pour faire ressortir quelques détails. A éviter sur les grandes surfaces.

- La technique de l’aquarelle : avec de véritables aquarelles ou des crayons aquarellables ou encore de l’encre diluée. Permet de travailler comme les « carnettistes » mais surtout permet d’aborder les notions de valeur et de transparence.

- Le collage : très riche, il permet d’apporter sur la page les éléments du voyage. La création de compositions permet de prendre conscience des différents effets produits selon la place des images, leur nombre, leur orientation et leur mise en valeur par des éléments unis et colorés, par la juxtaposition avec différents objets.

- La photo : pour s’initier au montage avec un logiciel (TICE) mais aussi avec des ciseaux et de la colle, mettre les photos en scène, les tronquer, les prolonger, les transformer….

- Les tampons et le frottage : pour laisser une trace des objets rencontrer pendant le voyage.

- Les calligrammes : pour exprimer une émotion, pour explorer une possibilité de mettre en valeur les zones d’ombre d’une image (les mots pour foncer une surface)

- Mais aussi toutes les techniques de mise en couleur : pastel gras, pastel secs, brou de noix, café, thé, craie sèche et éponge, etc…

 


 Une mallette arts et langues sur le thème du carnet de voyage dans la civilisation anglaise peut-être empruntée à la DSDEN.


 

 

Documents joints