Skip to content

Accueil > arts visuels > PAG : Projets Artistiques Globalisés > PAG 2019/2020 > PAG " Cinéma d’animation " > Le tailleur de pierre

Le tailleur de pierre

lundi 9 mars 2020, par Gillis Stephanie

Lundi 9 mars 2020, classe de CE1/CE2 de Valérie Vittori, école élémentaire Jacques de Létin, Troyes

Intervention de Nicolas Bianco-Levrin, artiste

 

Les élèves expliquent leur projet.

Je dessine le tailleur de pierre et la montagne. Je dessine parce qu’on va fabriquer un film. On va le fabriquer en prenant des photos. Il faut plusieurs photos pour faire bouger un bras.

 

C’est l’histoire d’un tailleur de pierre qui n’arrêtait pas de se transformer. Il y avait un génie qui vivait dans la montagne mais ils ne se connaissaient pas. Le tailleur a dit : « Ah si seulement j’étais un prince ! » Le génie a répondu : « Ton souhait a été entendu ! » et il est devenu un prince. Après il s’est transformé en soleil, en nuage et en montagne. Et après il est redevenu un tailleur de pierre.

 

Nicolas nous a demandé de dessiner le personnage et aussi comment il se transforme.

On a dessiné le personnage de face et de profil.

Maintenant on dessine le personnage quand il est content ou triste ou énervé.

 

 

 

Un élève : C’est quoi un dialogue ?

Nicolas : La première chose dans un film, enregistrer les voix et tous les autres bruits, les bruitages. Qu’est-ce que l’on entend encore ?

Les élèves : La musique

Nicolas : On entend aussi les silences, c’est le plus important.

Tout le monde écoute le silence.

Les élèves : On a entendu une porte, c’était vraiment le silence, le tic-tac de l’horloge, notre respiration, des voix au loin…

Nicolas : Et si j’allais dans l’espace.

Un élève : Tu vas rien entendre, il n’y a pas de silence dans l’espace.

Nicolas : Comment fait le son pour voyager jusqu’à toi ?

Un élève : Parce que ça résonne.

Nicolas : Parce qu’il y a de l’air. Dans votre film il va y avoir beaucoup de sons à réfléchir.

 

Nicolas : Vous travaillez sur une adaptation d’histoire. On va travailler sur les dialogues. Qu’est-ce que l’on peut dire ?

Des propositions d’élèves :

  • Bonjour, majesté.
  • Voici vos pierres.
  • Merci monsieur.
  • Tenez voici l’argent.
  • Il soupire, il se plaint, il est fatigué, il peut bailler : Ah ! Si seulement j’étais un prince.
  • Bonjour, je suis un génie. Je peux exhausser tous les vœux.
  • Le prince est dans le jardin du palais. Il y a des gens qui s’occupent de lui : ils l’éventent, le protègent du soleil.
  • Le soleil commence à sécher les arbres.
  • Quoi ! Le soleil est plus fort que moi ! Ah si seulement j’étais le soleil comme je serai heureux.
  • Il est content mais un nuage lui passe devant.
  • Quoi ! Un nuage est plus fort que moi ! Ah si seulement j’étais un nuage. Comme je serai heureux !
  • Le nuage inonde tous les bâtiments, les villages.
  • Quoi ! La montagne est plus forte que moi ! Ah si seulement j’étais la montagne.
  • Un enfant taille des pierres.
  • Quoi ! Un simple enfant est plus fort que moi ! Ah si seulement j’étais un tailleur de pierre.
  • Le génie lui dit : Cette fois soit vraiment heureux.

 

Nicolas : Dans votre personnage il faut trouver quelque chose de caractéristique pour qu’on le reconnaisse lors de ses transformations. Des exemples de traits caractéristiques : un gros nez, une cicatrice, de la barbe, des cheveux peignés d’une certaine manière…

Les élèves dessinent le personnage sur ¼ de A4 :

  • Le tailleur de pierre, pauvre
  • Le tailleur de pierre, en prince
  • Le tailleur de pierre soit en nuage, soit en soleil
  • Le tailleur de pierre en montagne ou le génie.

 

Nicolas : Qu’est-ce qu’il y a comme décors ?

  • La montagne, une carrière de pierre, des pierres un peu taillées
  • Le palais du prince, le jardin
  • Le ciel
  • Un village : on le voit de loin, on voit la montagne, le cours d’eau.

Nicolas : Sur ½ A4 vous dessinez le décor de votre choix.

 

 

Portfolio