Skip to content

Accueil > arts visuels > Comptes-rendus de projets de classe > Portraits > Maxime Frairot : Nos portraits

Maxime Frairot : Nos portraits

vendredi 2 juillet 2021, par Gillis Stephanie

Les élèves de CE2 ont choisi le thème « Maxime Frairot » comme piste de travail pour l’ensemble des classes de l’école primaire Charles Chevalier, Troyes.

 

A l’annonce de cette thématique, les élèves ont travaillé sur le portrait, ont regardé les œuvres de l’artiste, ont cherché les points communs, les différences :

  • Le fond
  • Les motifs
  • Les ronds de couleur autour des yeux, Maxime : C’est pour accentuer le regard.
  • La tête penchée, Maxime : J’ai toujours dessiné de travers !
  • Les personnages n’ont pas de cou, Maxime : C’est vrai, la plupart du temps ils ont la tête dans les épaules.
  • Il n’y a jamais de vert

 

 

Rencontre avec Maxime Frairot

Maxime : J’ai toujours aimé le genre portrait. Au départ je faisais des portraits plus réalistes puis j’ai commencé à les déformer. Il y a très longtemps j’ai peint des tableaux « normal » mais ce n’est pas ça qui m’intéresse.

Maxime : Dans mes tableaux il y a toujours de la couleur. La plupart du temps je dessine au crayon de papier avant de peindre. Avant je préférais peindre la nuit mais maintenant je peins la journée.

Maxime : J’ai commencé à dessiner vers 7/8 ans mais j’aimais plutôt peindre. Au départ j’aimais bien dessiner les animaux, surtout les oiseaux.

Maxime : Je travaille tout seul et souvent sur plusieurs tableaux en même temps. C’est pour ça que certains peuvent se ressembler.

Maxime : Parfois, dans des magazines, je vois des gens qui m’inspirent mais je ne peins pas de personnages célèbres. Ça m’est déjà arrivé de faire des autoportraits.

Maxime : Le prix d’un tableau dépend du support, de la taille, des lieux, des frais.

 

Un élève : Parfois on a l’impression que c’est vrai vos tableaux.

Un élève : J’ai essayé de dessiner Titeuf à votre façon.

Portfolio