Skip to content

Accueil > arts visuels > PAG : Projets Artistiques Globalisés > PAG 2018/2019 > PAG " Livre et illustrations " > Nacelle habitation ...

Nacelle habitation ...

mardi 7 mai 2019, par Gillis Stephanie

Lundi 6 mai 2019, classe de CM1/CM2 de Nathalie Martinez, école élémentaire Jean Jaurès, la Chapelle Saint Luc

Intervention de Gingolph Gateau, artiste plasticien

 

Gingolph : Pour la prochaine fois vous choisirez un passage du livre, un moment ; ce sera le point de départ pour notre illustration en 3D : je l’ai appelé A3-3D. Sur ce format on imaginera une saynète en action. Quand Séverine regardera votre A3-3D il serait bien qu’elle sache à quel passage du livre vous faites référence.

En plus, sous forme de carte, j’aimerais bien que l’on fasse un personnage. Pour cela il faudra relever dans le texte tous les éléments qui pourront nous servir.

 

Nacelle/Habitation

Gingolph : Aujourd’hui c’est la 2ème séance. La dernière fois, vous avez dessiné votre montgolfière. Attention, on doit toujours se référer à notre histoire. On peut inventer un peu plus mais il faut toujours que cela soit possible avec l’histoire écrite par Séverine.

Certains ont prévu des ballons un peu petits par rapport à leur nacelle.

Un élève : On a rajouté des ballons, des morceaux de feuille. Et là, ça ressort.

Gingolph : Oui, tout à fait, il y a un peu plus de magie dans le dessin.

Un élève : Avec le crayon on fait d’abord tout doux et après on appuie plus fort.

Gingolph : Et la lumière, qu’est-ce que cela veut dire au niveau de mon trait ?

Un élève : C’est plus gros quand il n’y a pas de lumière.

Gingolph : Tous les dessins que vous allez produire seront mis en valeur. Après le crayon on va travailler avec du brou de noix.

Un élève : Est-ce que c’est comme le fusain ? le chewing-gum ?

Gingolph : C’est tiré de la noix pour obtenir cette matière liquide marron. Habituellement on s’en sert pour teindre les meubles. En art plastique on s’en sert comme de l’encre de Chine. Quand on rajoute de l’eau ça devient de plus en plus clair.

Gingolph : Quand tous les dessins seront secs on installera nos montgolfières découpées sur une grande bande de papier. On pourra retravailler la base du papier et éventuellement rajouter des accessoires à nos montgolfières.

Les élèves : On pourrait ajouter un parachute de secours, une montgolfière de secours, une bouteille de gaz pour gonfler les ballons, de la nourriture sur une étagère, dans un panier, une plante dans un pot, un petit potager, un pot de terre avec son propre ballon raccroché à une montgolfière, un tonneau pour stocker de l’eau, des petits éclairages nomades (lanternes), des panneaux solaires, des cages d’animaux.

Gingolph : On pourra aussi imaginer des cordes comme des petits ponts entre les montgolfières.

 

Les élèves replongent dans leur dessin : pour l’un on ajoute une feuille, pour l’autre on complète, on souligne les traits au crayon pour montrer les zones d’ombre…

Le dessin est terminé, place à la mise en couleur. 3 pots de brou de noix sont utilisables : clair, moyen, foncé. Chaque élève teste, observe, teinte la feuille.

 

 

Portfolio