Skip to content

Accueil > arts visuels > PAG : Projets Artistiques Globalisés > PAG 2019/2020 > PAG " Livre et illustrations " > Nuit de la lecture

Nuit de la lecture

vendredi 17 janvier 2020, par Gillis Stephanie

Classe des CE2/CM1 de Marjorie Pirodon, école élémentaire Saint Exépury, les Noës près Troyes

Rencontre avec Alexandra Chauvelon, éditrice

Médiathèque de la Chapelle Saint Luc

 

Alexandra : Qu’est-ce que l’on vient faire aujourd’hui ?

  • On va parler des différents métiers pour créer un livre.
  • On va voir le chemin d’un livre, quand il va à l’éditrice.

A : On va parler de tous les métiers nécessaires pour réaliser un livre puis, dans un deuxième temps, vous remettrez dans l’ordre toutes les étapes. Moi je suis Alexandra, je suis éditrice, j’ai une maison d’édition qui s’appelle Le Grand Jardin.

 

Les élèves tirent au sort des cartes métiers.

 

Je corrige les fautes et je vérifie les textes

  • C’est la maitresse !
  • A : Dans le livre il y a quelqu’un qui est chargé de le faire : Un correcteur.

 

Je fais des dédicaces

  • A : Qu’est-ce que c’est ?
  • Des signatures.
  • C’est l’auteur ou l’illustrateur.
  • On fait la file et après il y a quelqu’un sur une table ou un bureau et il va faire une signature sur le livre.

 

Je crée une maquette du livre. J’y place les textes et les illustrations.

  • Un imprimeur.
  • L’illustrateur il fait l’illustration sur le papier. Oui, mais aussi sur l’ordinateur.
  • A : Le maquettiste. Il met toutes les images et tous les textes ensemble dans l’ordinateur et il le donne ensuite à l’imprimeur.

 

Je scanne les illustrations et je corrige les couleurs.

  • A : C’est le photograveur. Il ne grave pas mais il va corriger les couleurs.

 

Je prête des livres.

  • La bibliothèque, la médiathèque.

 

Je n’ai pas de batterie, je suis disponible sans connexion, 24h/24h.

  • Des livres !

 

Je vends des vieux livres.

  • La librairie. C’est une boutique avec des livres anciens. Un bouquière !
  • A : Un livre on l’appelle aussi un bouquin. C’est un bouquiniste.

 

J’organise des salons du livre.

  • La mairie. L’auteur. Des médiathèques.
  • A : Des associations qui se regroupent et organisent un salon du livre.
  • On est allée à Migennes, c’était un petit salon dans une salle de sport et il y avait des joueurs de foot pour les dédicaces. Moi c’était à Paris. On peut aussi acheter des livres. Chez nous c’est dans l’espace Agence, au salon du livre de Troyes ; il y a des auteurs et si tu leur achètes un livre ils te le dédicacent.

 

Je raconte des histoires et je lis des livres à voix haute.

  • La maitresse. Maman. Au théâtre.
  • A : Des conteurs.
  • A la bibliothèque de Troyes il y avait un monsieur qui avait un livre spécial. Il y avait un dessin avec la page et l’écriture était derrière. Je crois qu’il faisait des gestes. Et dans mon ancienne école on avait un kamishibai mais on ne savait pas lire encore. Aux Noës, il y avait eu une histoire de Noël comme ça.

 

Je viens parler de mon métier et je fais des animations.

  • C’est vous.
  • A : Moi je suis une éditrice.
  • Il y aussi l’auteur qui vient dans les écoles. Il est venu dans ma classe, il racontait son métier. Nous on a vu celui qui a fait La mouche bleue. En juin on va rencontrer Nadine Brun Cosme.

 

J’imprime les livres.

  • Un imprimeur !
  • Alexandra montre aux élèves une couverture de livre puis les cahiers qui sont les pages du livre. Ce sont des grandes feuilles pliées. Les cahiers sont cousus entre eux. Mais on ne peut toujours pas ouvrir les pages. On va couper sur trois des côtés, les pages seront au bon endroit. Puis on les colle dans le livre.

Je choisis des illustrateurs et les fait travailler.

  • C’est le chef qui choisit. C’est l’auteur.
  • A : Oui l’auteur peut avoir envie de travailler mais il ne choisit pas vraiment.
  • Le boss ! Le directeur de la médiathèque.
  • A : Non, la médiathèque achète des livres qui existent déjà puis les prête aux gens.
  • C’est l’éditeur.
  • A : Et oui, par exemple c’est moi ! Soit on connait des illustrateurs, soit on va sur internet. Sur internet les illustrateurs ont des books dans lesquels ils montrent tout leur travail d’illustrations. En fonction de cela, les éditeurs peuvent trouver des choses qui les intéressent.
  • Plusieurs illustrations sont montrées aux élèves qui s’interrogent sur le type d’illustrations à choisir en fonction du genre du livre.

 

Je présente des livres à la presse pour qu’ils en parlent.

  • A : Des gens envoient des documents aux personnes de la radio, de la télévision pour leur monter les livres afin qu’ils en parlent. On les appelle les attachés de presse.

 

Je choisis le format et le papier des livres.

  • C’est la taille. C’est l’auteur qui choisit. Dans un roman c’est du papier normal. On dirait que parfois il y a des pages glissantes, parfois des pages comme du carton. C’est l’illustrateur qui choisit.
  • A : C’est l’éditeur.

 

Je prête et je lis des livres aux gens qui ne lisent pas.

  • A : Ce sont des associations. Par exemple l’association Lire et faire lire. Ce sont des dames qui vont lire aux élèves des classes mais aussi à d’autres jeunes qui ne connaissent pas les livres.

 

Je m’évade ou j’apprends en lisant.

  • Le lecteur. Mais en fait ça sert à quoi les livres ?
  • A lire. A apprendre à lire et à parler. A se faire plaisir.
  • A : Oui c’est aussi une mémoire du passé.

 

J’étudie avec les livres.

  • Les enfants. Les adultes.

 

Je contrôle la réalisation des illustrations.

  • A : C’est l’éditeur. Par exemple l’illustratrice me propose un dessin et je lui dis que ça ne va pas. On réfléchit ensemble à des solutions. L’éditeur est là pour accompagner l’illustrateur.

 

J’aide l’auteur à reformuler certains passages des textes.

  • C’est l’éditeur. Mais il a beaucoup de travail !!!

 

J’invente des histoires, j’écris des textes.

  • L’auteur.

 

Je vends des droits des histoires aux pays étrangers.

  • C’est la traduction. C’est le traducteur.
  • A : Effectivement il faut un traducteur mais ce n’est pas cette personne. C’est un agent de droit étranger.

 

Je stocke les livres et je les envoie aux librairies.

  • Ils sont en plusieurs exemplaires.
  • A : C’est le distributeur qui fait cela.

 

Je crée des fiches argumentaires des livres.

  • A : Sur ces fiches il y a un petit résumé, le thème, le prix, les auteurs, le numéro ISBN…
  • On les met sur le bon coin ! On va à la librairie.
  • A : Oui mais comment les libraires achètent les livres ? On a un diffuseur qui va voir les librairies pour leur proposer les fiches argumentaires. Ces fiches montrent aux libraires tout ce qu’il va y avoir dans le livre. Le libraire dit OK je vais prendre trois livres !

 

Je choisis les typographies.

  • A : Ce sont les lettres ! Il y a plein de formes de lettres différentes. C’est le maquettiste qui choisit.

 

Je crée et dirige les collections de livres.

  • Le collecteur !
  • A : Et non c’est encore l’éditeur.

 

Je propose mon travail aux éditeurs.

  • L’auteur et l’illustrateur.

 

En résumé :

  • L’éditeur a beaucoup de travail !
  • Il y a plein de métiers !
  • C’est le chef !
  • Il travaille avec tout le monde.

 

 

 

 

Portfolio