Skip to content

Accueil > arts visuels > PAG : Projets Artistiques Globalisés > PAG 2020/2021 > PAG " In situ " > Maxime Brut > Planètes

Planètes

lundi 22 février 2021, par Gillis Stephanie

Jeudi 18 février 2021, classe de CE1 de Julie TRAIMANY, groupe scolaire de Vouaumont, Montsuzain

Intervention de Maxime Brut, artiste peintre

 

Planètes

Présentation

Maxime : Je m’appelle Maxime, je suis artiste, j’ai mon atelier à Troyes avec d’autres artistes. Mon domaine de prédilection c’est la peinture.

Mon travail de peinture c’est de la peinture à huile, ça met beaucoup de temps à sécher. Nous, pour le projet, on va utiliser la peinture acrylique. Moi quand je peins j’ai besoin de plusieurs heures, plusieurs jours avant que ça sèche, pour pouvoir agir dessus. La peinture c’est somme une matière vivante.

Il y plusieurs thématiques dans mon travail : du portrait, des paysages, de la scène, des objets.

Là c’est un autoportrait. Je me suis peint devant mon frigo et c’est la lumière du frigo qui me montre.

Un élève : Comment tu peux te peindre ?

Maxime : Je me suis pris en photo et j’ai travaillé à partir de cette photo que j’ai imprimée et ensuite je l’ai reproduite.

Un élève : C’est ton aquarium ?

Maxime : Non je n’ai pas d’aquarium mais j’ai peint un aquarium avec des voitures dedans. Est-ce que vous connaissez l’abstrait ?

Les élèves : Non.

Maxime : En art, c’est quelque chose que l’on ne reconnait pas mais que l’on imagine. C’est suggéré. La figuration c’est représenter quelque chose d’existant, de réel. Dans ce tableau j’ai essayé de mettre les deux : de l’abstrait et de la figuration.

Les élèves : On dirait une montagne en noir, un gros rocher en dessous et le feu. Ou alors un volcan parce qu’il y a un petit peu de fumée.

Les élèves : C’est comme un lit en bois, un bateau échoué, un arbre qui vole à cause de la tornade. Mais ce qui est bizarre c’est que la fleur elle est allumée.

Maxime : En fait ce qui normal c’est que chacun voit des choses différentes.

Les élèves : On dirait comme la mer et les grosses vagues qui viennent.

Maxime : C’est vrai que dans mon travail, les tempêtes les tornades ça revient souvent, peut-être parce que cela me préoccupe.

 

Maxime : Là c’est une autre partie de mon travail, c’est de la gravure. C’est noir et blanc, ça peut faire penser à de la bande dessinée.

 

 

Le projet

Maxime : Notre mission c’est d’intervenir sur le mur du préau. Avec vos professeurs, on a décidé de travailler sur le thème de l’espace. Vous allez peindre le mur.

 

Un élève : Comment on faire avec la gouttière bleue et rouge ?

Maxime : On va la peindre. On va commencer par faire le fond puis on fera les étoiles. Il y aura aussi des jeux : le morpion satellite, le jeu de l’oie, des étoiles filantes.

Avec votre classe, nous allons faire des planètes qui viendront décorer le mur. On va faire des essais sur du papier. Ce n’est pas grave si vous ne terminez pas aujourd’hui. On va travailler sur les effets en peinture. La peinture c’est une expression, on peut peindre de tellement de sortes que l’on va explorer toutes les formes de peinture. On va inventer sa planète, quelque chose que l’on n’a jamais vu.

Un élève : Est-ce qu’il y a des artistes qui font des gribouillages ?

Maxime : Oui, il y a des artistes qui font ça.

Un élève : Oui il y a aussi des gribouillages qui ressemblent à des dessins.

Maxime : Tout à fait

 

Les élèves regardent des photos de planètes et entrent en action.

Regardez les photos !

 

 

 

 

Portfolio