Skip to content

Accueil > français langue étrangère - UPE2A - EFIV > 1- UPE2A_cadre > Terminologie-Glossaire FLE,FLS,UPE2A...

Terminologie-Glossaire FLE,FLS,UPE2A...

dimanche 10 janvier 2016, par Battelier Sophie

 

Voici quelques termes que vous retrouverez en naviguant sur les sites

           Les élèves allophones nouvellement arrivés : EANA

  D’abord désignés comme « primo-arrivants », puis « Elèves Nouvellement Arrivés (ENA) ou Elèves Nouvellement Arrivés en France (ENAF) », le public principalement concerné par le FLS/FLSCO est aujourd’hui défini comme « Elèves Allophones Nouvellement Arrivés (EANA) ».

 Le changement de terminologie peut sembler anodin mais on remarque que l’accent est mis aujourd’hui sur une des principales caractéristiques communes aux élèves pris en charge, à savoir leur qualité d’ « allophone ». On insiste donc sur une différence essentiellement linguistique. L’allophone ne maîtrise pas le français, qui est la langue de scolarisation.

Les EANA sont des élèves âgés de 6 à 20 ans, dont les nationalités, les situations familiales, migratoires et administratives, ainsi que les parcours de scolarité antérieure sont très variés. Afin d’éviter d’éventuelles maladresses lors de l’accueil de l’élève, il importe que l’équipe éducative puisse avoir connaissance des circonstances qui ont entouré le départ du pays d’origine et l’arrivée de l’élève en France

- Ils sont allophones. Ce mot signifie « qui parle une autre langue », en ce qui nous concerne : une autre langue que le français. Les EANA sont des élèves dont la maîtrise de la langue française est insuffisante pour pouvoir suivre une scolarité ordinaire en France. Ceux qui ont été scolarisés antérieurement l’ont été dans un autre système scolaire. Un EANA est donc locuteur d’une première langue, au moins, sa langue maternelle. Est-elle une langue parlée uniquement à la maison ? S’agit-il d’une langue officielle, d’une langue de scolarisation, ou d’autres langues répondent-elles à ces fonctions pour l’élève ?

Ils sont nouvellement arrivés. Un élève peut être considéré comme EANA seulement si son arrivée sur le territoire français est récente. On considère que l’élève peut endosser cette terminologie pendant les deux premières années de sa présence en France. Le sigle exclut de fait les enfants ayant suivi une scolarité en France.

Au nom du principe républicain de l’école pour tous, le statut administratif de ces élèves ne doit pas entrer en considération lors de leur prise en charge. Au moment de l’inscription dans l’établissement scolaire, le statut administratif des parents n’a donc pas à être vérifié.

FLM : Le Français Langue Maternelle désigne la langue française apprise par le sujet dans son milieu familial, dès la petite enfance, de façon non formelle. On parle de locuteur natif pour celui qui a appris une langue dans un tel environnement. La didactique du FLM est celle qui est mise à l’œuvre en cours de français dans le système éducatif français.

 FLE : Le Français Langue Étrangère désigne la discipline « français » telle qu’elle est enseignée dans un contexte scolaire étranger et non francophone. Une langue étrangère n’est ni une langue maternelle, ni une langue dite seconde pouvant servir de langue de scolarisation. Les méthodes de FLE mettent l’accent sur une approche communicative de la langue, tout en proposant aux élèves une présentation (parfois stéréotypée) de la culture française. Dans la didactique du FLE, la place de l’oral est prépondérante par rapport à l’écrit et à l’analyse de la langue. Le FLE s’adresse donc à ceux qui, pour des raisons culturelles ou personnelles, souhaitent apprendre le français dans un objectif de communication quotidienne.
  FLS : Le Français Langue Seconde désigne la langue française apprise par le sujet après l’apprentissage de sa langue maternelle, et qui servira à un degré ou un autre de langue d’apprentissage ou de scolarisation. La didactique du FLS prend souvent appui sur celle du FLE mais vise les objectifs de la didactique du FLM puisque les apprenants doivent acquérir une maîtrise de la langue française similaire à celle d’un locuteur natif. Le FLS est enseigné en France (auprès du public des EANA) où il peut être perçu comme une discipline transitoire entre FLE et FLM, mais aussi dans les pays et territoires ayant le français pour langue officielle.
 FLSco : Le Français Langue de Scolarisation est la langue française apprise et pratiquée à l’école, dans toutes les disciplines. La langue de scolarisation sert à communiquer dans l’environnement scolaire et à développer la maîtrise du métalangage, le langage spécialisé des disciplines. Le FLSco participe au développement cognitif de l’apprenant et s’élabore autour d’un objet de savoir qui se construit progressivement en classe. L’objectif du FLSco est la maîtrise des usages que les différentes disciplines scolaires font de la langue française.
 Les EANA sont des élèves âgés de 6 à 20 ans, dont les nationalités, les situations familiales, migratoires et administratives, ainsi que les parcours de scolarité antérieure sont très variés. Afin d’éviter d’éventuelles maladresses lors de l’accueil de l’élève, il importe que l’équipe éducative puisse avoir connaissance des circonstances qui ont entouré le départ du pays d’origine et l’arrivée de l’élève en France
 

Le niveau de francophonie d’un élève arrivant en France dépend principalement de son pays d’origine et de sa scolarisation antérieure.

Ce niveau de maîtrise du français peut se mesurer par des exercices de production orale (PO), de compréhension de l’oral (CO), de compréhension des écrits (CE) et de production écrite (PE). 

On repèrera différents niveaux de langue dans le tableau présentant le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) :

  • A1.1  : élève en voie d’alphabétisation, capable de communiquer à l’oral sur son quotidien et de rédiger des textes de 3 ou 4 phrases simples.
  • A1 : élève capable de communiquer sur son environnement quotidien et de rédiger des textes de 40 à 60 mots.
  • A2 : élève capable de parler de son passé, son avenir, pouvant raconter et décrire un événement, rédiger un texte de 60 à 80 mots.
  • B1 : élève capable d’argumenter sur un thème le concernant et de rédiger un texte de 80 à 100 mots.
 

Le DELF est le Diplôme d’Etudes en Langue Française. Ce diplôme délivré par le ministère de l’Education Nationale évalue quatre compétences : compréhension et production orales, compréhension et production écrites. En France, le DELF scolaire est réservé aux EANA scolarisés en collège ou lycée, sans critère d’âge, de nationalité ou de statut. Il existe 4 niveaux pour le DELF scolaire, de l’utilisateur débutant (A1) à l’utilisateur indépendant (B2). voir le site du CIEP pour des exemples 

 NSA

Le sigle NSA désigne les élèves Non Scolarisés Antérieurement, qui sont en principe affectés à des UPE2A tenant compte de cette spécificité.

UPE2A

Unité Pédagogique pour Elève Allophone Arrivant. Ce sigle sert à la dénomination commune de toutes les structures spécifiques de scolarisation des élèves allophones.

CASNAV

Structure académique chargée de la scolarisation des élèves allophones et des enfants du voyage.