affleurement
Description du site
L'affleurement montre plusieurs unités superposées :
- une unité "inférieure": succession de bancs pluri-décimétriques de quartzites clairs parfois séparés par des joints phylladeux centimétriques, de  la Formation des Quatre-Fils-Aymon ( Cambrien inférieur).

- une unité "supérieure", elle même constituée de plusieurs séquences présentant des caractères similaires.
Chaque séquence commence par un niveau conglomératique, à base ravinante, pluri-métrique pour la première séquence et métrique pour les suivantes. Chaque niveau conglomératique est surmonté sans discontinuité par des niveaux de granulométrie plus fine (grès grossiers et/ou schistes gréseux), qui terminent la séquence.

Le conglomérat est constitué de blocs et de galets de tailles variées, plus ou moins émoussés, non-jointifs, et dispersés dans une matrice à grain fin argilo-sableuse.
Les bancs conglomératiques présentent 2 particularités :
1/ plus les bancs sont épais, plus les galets qu'ils contiennet sont de taille importante,
2/ les gros galets ne sont pas concentrés à la base des bancs mais vers la partie médiane.
Les blocs et les galets correspondent à des éléments de quartzite, semblable à celle des bancs cambriens de l'unité inférieure.

Cette unité correspond localement au poudingue de Fépin, constituant la base de la Formation de Fépin, datée du Pridoli-Lockovien (Silurien terminal / Dévonien basal).



La succession de ces deux unités :
- révèle une lacune stratigraphique ;
- montre des plans de stratification non-concordants (ils forment un angle, visible en contre-bas de la route) ;
- matérialise une surface irrégulière (base ravinante du conglomérat de la première séquence) ; le contact ne correspond donc pas à une faille.

L'ensemble de ces observations caractérisent une discordance angulaire : la discordance ardennaise.
Les auteurs - Les sources documentaires - Aide à la navigation