affleurement
Présentation du site :

L'affleurement ne permet pas de distinguer le contact entre le microgranite et son encaissant, mais il permet de réaliser une description macroscopique de cette roche, autrefois appelée le "porphyroïde de Mairupt".

Description macroscopique :
La roche présente une structure porphyrique à phénocristaux de feldspath et de quartz bleu améthyste dans une pâte microgrenue quartzo-albitique. D'autres minéraux peuvent être observés : biotite, chlorite et calcite entre autres.
La structure microgrenue de la pâte au coeur du filon devient schisteuse vers les épontes (à cause d'un alignement des minéraux phylliteux de la mésostase), de même direction que celle de l'encaissant.
La taille et le pourcentage de phénocristaux sont plus importants au centre du filon que vers les épontes : cette répartition est le résultat de la migration des phénocristaux vers le coeur du filon lors de la circulation du magma dans la fracture.

Datation absolue:
La datation U/Pb sur les zircons des microgranites du massif de Rocroi indique une mise en place lors d'un épisode magmatique unique d'âge Givétien-Frasnien (373 +8/-9 Ma).

Datation relative :
L'encaissant du filon de microgranite correspond à des phyllades et des quartzites de la Formation d'Anchamps (Cambrien moyen) : la mise en place des filons est donc post - Cambrien moyen.
La schistosité de l'encaissant affecte le filon : la mise en place de cette schistosité est donc postérieure à la mise en place du filon, soit post - Givetien / Frasnien (post - Dévonien moyen). Cette schistogenèse est à rattacher régionalement au raccourcissement varisque.

Contexte de mise en place :
Le filon de microgranite observé à Mairupt fait partie d'un essaim de filons de microgranite et de diabase, qui sont les témoins d'une extension varisque au cours du Dévonien (Plus d'informations...).
Les auteurs - Les sources documentaires - Aide à la navigation